New Wave
La new wave en français la « nouvelle vague », qui tire son nom de la Nouvelle Vague du cinéma français des années 50 est un terme musical désignant plusieurs styles de musiques pop/rock apparues de la fin des années 1970 au milieu des années 1980, aux sonorités électroniques et punk rock. Quelques sous-genres et dérivés musicaux ont été créés...
La new wave en français la « nouvelle vague », qui tire son nom de la Nouvelle Vague du cinéma français des années 50 est un terme musical désignant plusieurs styles de musiques pop/rock apparues de la fin des années 1970 au milieu des années 1980, aux sonorités électroniques et punk rock. Quelques sous-genres et dérivés musicaux ont été créés à partir de la new wave, dont les nouveaux romantiques, l'electronic body music et le rock gothique. La new wave, qui débute à la fin des années 1970 pour s'éteindre vers 1986, est née du regain de créativité du rock en 1978-1979 et de la nouvelle vague des synthétiseurs et des boites à rythmes devenus accessibles aux jeunes musiciens ; la génération post-punk ayant digéré l'influence d'artistes et de groupes novateurs majeurs tels que David Bowie, Roxy Music, Brian Eno et Kraftwerk. Courant musical à l'avant-garde durant les années 1980, plutôt européen et surtout britannique, la new wave se caractérisa comme étant un mouvement branché et underground grâce à des labels indépendants tels que : Factory pour Joy Division, New Order et Orchestral Manoeuvres in the Dark, et Fiction pour Cure. Au début des années 1980, de nombreux artistes et groupes new wave qui deviendront plus tard importants émergent dans des villes provinciales du sud de l'Angleterre : Depeche Mode et Yazoo à Basildon, The Cure à Crawley, Howard Jones à Southampton ou encore Tears for Fears à Bath. Par la suite, le mouvement s'étend à Londres, qui sert de véritable champ d'expérimentation pour des artistes tels que Art of Noise, Bronski Beat, Talk Talk, Wham!, les Pet Shop Boys, Bananarama, Culture Club et Spandau Ballet, ces deux derniers groupes étant souvent associés à la scène des Nouveaux Romantiques.
Détails

New Wave Il y a 65 produits.

Sous-catégories

  • Maxi New Wave
    Maxi Vinyle New Wave, la nouvelle vague des années 80 en version longue. Les plus grands tubes des années 80 en longue version. Disques vinyles imports, disques couleurs, picture disc, etc..
  • Cure ( The )
    C'est en 1973 dans la petite ville anglaise de Crawley que Robert Smith, âgé alors de quatorze ans, joue de la guitare avec son frère Richard, sa sœur Janet et quelques amis dans un groupe appelé le Crawley Goat Band dont la notoriété ne dépassera pas le cercle familial. Le groupe The Cure est un groupe de rock cold wave, s'est formé en 1976. La formation actuelle est composée de Robert Smith, Roger O'Donnell aux claviers, Simon Gallup à la basse, Reeves Gabrels à la guitare et Jason Cooper à la batterie. Robert Smith est la figure emblématique du groupe grâce à son look original. Il en est le chanteur-guitariste, joue parfois aussi de la basse ou des synthétiseurs, mais il est la pièce maitresse du groupe en étant le le parolier et le principal compositeur. Associé au mouvement new wave, The Cure a développé un son qui lui est propre, aux ambiances tour à tour mélancoliques, rock, pop, gothiques et psychédéliques, créant de forts contrastes, où la basse est mise en avant et n’est pas seulement un instrument d’accompagnement. Elle est, notamment en raison du jeu particulier de Simon Gallup une composante essentielle de la musique de The Cure. L'utilisation conjointe d'une basse six cordes (souvent une Fender VI), au son caractéristique, très souvent utilisée dans les motifs mélodiques, contribue pour beaucoup à la signature sonore si singulière du groupe. Le premier 45 tours Killing an Arab sort d’abord en décembre 1978 sur le label Small Wonder. Cette chanson, inspirée du roman L'Étranger d'Albert Camus, assure un début de notoriété grâce notamment aux fanzines alternatifs. Avec l’argent récolté, le label de Chris Parry peut désormais fonctionner et le single ressort le 6 février 1979 chez Fiction Records. Ce disque fera couler de l'encre dans les médias. Cette identité musicale, ainsi qu'une identité visuelle véhiculée par des clips, contribuent à la popularité du groupe qui atteint son sommet dans les années 1980. De nombreux fans copient alors les tenues vestimentaires amples et sombres des musiciens et la coiffure arachnéenne de Robert Smith. The Cure, avec ses disques et ses nombreux concerts à travers le monde, a su rassembler un public varié autour de sa musique, aussi bien des amateurs d’ambiance sombre et dépressive que des amoureux de mélodies pop, et conserve toujours un auditoire fidèle. Le groupe s'est rapidement fait connaître dans son pays d'origine ainsi qu'un peu partout en Europe. Mais c'est d'abord en Océanie, et surtout en Nouvelle-Zélande, (sans qu'il n'y ait d'explication particulière à cela) qu'il a connu un grand succès dès 1980/81. Ce phénomène devança de plusieurs années la Curemania qui touchera le continent européen, et notamment la France, au milieu des années 1980.
  • Depeche Mode
    Depeche Mode est un groupe de musique anglais originaire de Basildon fondé en 1977 par Vince Clarke et Andrew Fletcher, alors adolescents, qui décident de créer un groupe et centrer leur créativité sur un nouvel instrument, le synthétiseur, peu utilisé à l'époque à l’heure où le Royaume-Uni résonne au son du punk rock. Ils sont rejoints dès 1978 par un ami de lycée, Martin L. Gore et fondent « Composition of sound ». Le groupe trouve en Dave Gahan, repéré lors d'une audition alors que ni Gore ni Clarke ne se voient comme chanteur principal, la voix que le trio recherchait. Après avoir été lancés par le manager de Soft Cell, ils sont repérés par Daniel Miller, qui les fait signer sur son label Mute Records en 1981. Le succès de leur synthpop au style très empreint de musique industrielle est constant jusqu'en 1990 avec l'album Violator incluant les titres Personal Jesus, Policy of Truth et surtout Enjoy the Silence. Les années 1990 sont marquées par l'addiction à la drogue, l'overdose et la tentative de suicide du chanteur principal, Dave Gahan, qui ne sera désintoxiqué qu'en 1996, mais aussi par le départ d'Alan Wilder en 1995. Le groupe, qui ne comporte plus que trois membres, continue à sortir des albums (Ultra en 1997, Exciter en 2001, Playing The Angel en 2005, Sounds of the Universe en 2009 et Delta Machine en 2013). Toujours présent sur la scène internationale, il s'agit d'un des groupes les plus influents et les plus populaires nés au cours de l'ère new wave au sein du courant synthpop. La quasi-totalité des chansons du groupe est composée par Martin L. Gore, sauf celles du premier album (Speak and Spell) qui étaient majoritairement l'œuvre de Vince Clarke, rapidement parti fonder Yazoo puis Erasure. Depuis 2005, le chanteur Dave Gahan participe à l'écriture de certains morceaux. Martin L. Gore a beaucoup œuvré pour qu'on ne considère pas Depeche Mode uniquement comme un groupe « de synthés » en utilisant notamment la guitare.
  • Joy Division
    Joy Division est né à Manchester en 1976. Fondé par par Ian Curtis, Peter Hook, Stephen Morris et Bernard Sumner, le groupe s'nscrit dans la mouvance new wave/post-punk, il est considéré comme l'un des initiateurs de la cold wave. Joy Division est aussi l'un des groupes précurseurs et « parrains du rock gothique ». La figure emblématique de cette formation est son chanteur Ian Curtis, à la voix mortuaire, underground !. Le groupe défricheur de nouveaux territoires se dissout en mai 1980 après le suicide de Curtis à l'âge de 23 ans. Bayon écrit alors dans Libération : « notre James Dean gothique s'est jeté à corps perdu dans la vie, c'est-à-dire le vide ». Pour le critique Jon Savage, Ian Curtis a su décrire la ville de Manchester en « capturant son espace et sa claustrophobie dans un style gothique moderne ». Seuls deux albums ont été produits ; tout le matériel existant et les premières démos ont été depuis réédités sous format vinyle et cd . Les trois membres restants du groupe ont formé New Order quelques mois plus tard avec Gillian Gilbert. Joy Division donne un dernier concert le vendredi 2 mai à l'université de Birmingham. Les musiciens ont alors quelques jours de repos à eux avant de partir aux Etats Unis pour leur première tournée américaine. La veille du départ, le 18 mai à cinq heures du matin, en plein désarroi et seul chez lui, Ian Curtis se donne la mort par pendaison dans la cuisine de son domicile à Macclesfield. Sa femme, à qui il avait demandé la veille de quitter les lieux après une énième dispute, le découvre en rentrant vers midi.
par page
Résultats 1 - 36 sur 65.
Résultats 1 - 36 sur 65.